Avoir raison n'est pas toujours suffisant pour revendiquer ses droits!

Si peu crédibles se sont des faits produits sur l’autoroute A1, en Suisse, direction Berne – Genève
le 16.12.2016, encore pas croyable c’est la suite donne par les autorités compétentes.

Le chauffeur du camion immatriculé LU 189702 chez Galliker, M Lüönd Anton, considérant que je ne roule pas assez vite à son gout et il m’a carrément poussé avec son camion.

En effet, il a tapé une première fois le véhicule que je conduisais, une WW T5 Multivan Startline, en douceur si je peux dire, puis parce que … difficile pour moi dire pourquoi, il a effectivement poussé mon véhicule pendant plusieurs secondes.
J’ai failli perdre le contrôle de mon véhicule qui a commencé louvoyé à gauche puis à droite a deux reprises sur la largeur de l’autoroute. Millimétrique j’ai évité taper la barrière de séparation des voies et me renverser de côté la bande d’arrêt d’urgence a deux reprises. Mon véhicule il était si penché que j’ai eu l’impression de rouler sur deux roues. Heureusement j’avais bien attaché le chargement (plus de 200 Kg en matériel sensible) si non avec l’inertie, aucune chance de ne pas me renverser.

Enfin, à peine j’avais repris le contrôle de mon véhicule que le camion m’a de nouveau tapé et poussée à l’arrière et j’ai recommencé louvoyer à gauche puis à droit de nouveau. Cette fois ci, après avoir repris le contrôle de mon véhicule je suis resté sur la voie de gauche et j’ai pris soin de garder une certaine distance par rapport au camion qui continuait sa route sur la voie de droit.

Petit détail, la T5 Multivan c’est une voiture avec boîte automatique, voiture que j’avais conduis que depuis Dübendorf (moins de 200 Km) et mon expérience en matière de voitures automatiques remonte à 2010 quand j’avais conduit une WW Touran pendant 10 mois. Si non, que des voitures a boîte de vitesse manuelle.

Bref, toujours sur la voie de gauche j’ai mis les feux de détresse et machinalement j’ai enregistré la vitesse du mon véhicule, 94 Km/h, vitesse que j’ai raconté à la police sans pouvoir justifier pourquoi et qui m’est resté dans la tête.
Avec les feux de détresse en route, sur la voie de gauche et avec une distance de sécurité par rapport au camion qui roulait sur la voie de droit, je voulais continuer rouler en direction de Lausanne jusqu’à d’autres voitures arrivent puis d’arrêter le trafic sur l’autoroute et appeler la police mais avec un maximum des témoins.

Après un certain temps, le chauffeur du camion, je pense qu’il a compris qu’il ne peut plus m’attraper de nouveau et il a mis à son tour les feux de détresse. J’ai commencé ralentir mon véhicule et me rabattre sur la voie de droit, toujours en surveillant le comportement du camion dans le rétroviseur de droit, prêt à accélérer au cas où...

J’ai arrêté mon véhicule sur la bretelle de sortie (no 28, j’ai appris par la suite) suivi par le camion qui s’est arrêté derrière mon véhicule à environ 3-4 m.

Je suis descendu de mon véhicule, regarder la partie arrière que j’avais imaginé complètement défoncé et … stupéfaction. Aucune trace, mais rien de rien ! J’ouvre le hayon et … rien sur le chargement qui me semblé ne pas avoir subi aucun dommage.
Je suis allé par la suite voir le chauffeur du camion qui est resté assis dans sa cabine et qui a ouvert sa porte (à ma demande) le demander s’il a compris ce qu’il a fait. Me regardant comme un hibou et sans dire un mot il n’a rien fait de plus que bouger sa tête en signe d’affirmation.

J’ai pris mon portable et j’ai appelé mon patron lui dire que j’ai eu un accident et que je ne serais pas chez ONU à 8:30 comme convenue. Je lui raconté ce qui s’est passé et qu’il me semble que le chargement n’a pas subi des dommages. J’étais assez bref (quand même plus de deux minutes) mais je lui dis que je dois appeler la Police donc, arrêter la conversation.

J’ai demandé le chauffeur s’il a appelé la Police et parce qu’il n’avait rien fait, j’ai appelé par la suite le 112.

Assez rigolo cet appel au 112 parce que j’ai raconté ce qui s’est passé mais pour donner l’emplacement des voitures j’étais incapable donner plus des informations à part que je suis devant le panneau « SORTIE » après avoir passé deux ou trois tunnels en arrivent de Berne et en train d’aller vers Genève. J’ai précisé qu’il n’y a pas des blésées et que les véhicules sont à l’arrêt. L’opératrice à quand même compris que je suis sur la bretelle de sortie Avenches et l’emplacement des véhicules a été avec précision indiqué sur l’écran de mon GPS (et pas que sur le mien sans doute) assez vite.

  francais  |  anglais  |  alemand  |  roumain

la domotique chez soi !

  • Liste documents

    Liste des documents à demander par voie officiele

  • Tachygraphe Galliker

    La partie de l'enregistrement du tachygraphe qui concerne les faits du 16.12.2016

  • Croquis accident

    Croquis de faits du 16.12.2016 fait avant que j'ai eu les copies des rapports de police. Ce croquis j'ai envoyé au M le Préfet Olivier Piccard

  • Attache remorque

    Attache remorque d'un autre véhicul et l'attache remorque du T5 apres les impacts du camion Galliker, conduit par M Anton Lüönd

Share |